November 2022

L’avènement

Lorsque la Bible parle du retour du Christ, cette venue est associée à de nombreux désastres. Mais attendons-nous vraiment son retour si cela doit se passer de cette façon ?
 
Déjà au paradis, l'homme s'était détourné de Dieu, mais Dieu fait en sorte que l'homme puisse retrouver Dieu. Teilhard de Chardin l'a dit : L'humanité évolue vers une unité sociale de plus en plus grande. Ce développement culmine au point oméga : le point où les humains se sont intériorisés au point de devenir le corps mystique du Christ.
 
Nous interprétons cette lutte au moment de l’avènement comme signifiant que les ennemis du Christ sont à l'œuvre dans le monde entier. C'était déjà le cas avec l'infanticide d'Hérode au moment de la naissance du Christ et cela a toujours continué. Le prologue de Jean dit :

Il était dans le monde, ... mais le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas reçu. (Jn. 1, 10-11)


Toujours, nous disons que le rejet du Christ vient de certains individus.
Mais n'est-il pas vrai que le rejet du Christ peut aussi venir de moi-même ?
La lutte à la fin des temps n'est donc pas une lutte partout dans le monde, mais une lutte à l'intérieur de moi.
Peut-être que beaucoup de choses doivent être purifiées en moi avant que je puisse retrouver Dieu.
Avant que je puisse devenir le corps mystique du Christ.
Avant de pouvoir remplir à nouveau la mission originelle de moi.
Avant que je puisse m'unir avec tous les humains ensemble.
 
Vu sous cet angle, les catastrophes annoncées ne sont pas des catastrophes qui se produiront dans le monde, mais un processus de purification en moi.
Pour qu'ensuite je puisse appartenir complètement au Christ.