June 2021

Accomplir

Quand Jésus dit : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir » (Mt. 5,17) ce texte semble très facile à comprendre : Jésus dit qu'il ne changera rien à la loi ou aux prophètes - disons l'ancien testament. Et cela est souvent interprété par les gens comme : en théologie, rien ne changera. Vatican 2 ne contient donc rien de nouveau et s'il dit quelque chose de nouveau, il contredit Jésus lui-même.
Si nous lisons la lettre aux Hébreux, elle parle des sacrifices :

Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir.
Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. (Hebr. 10,8-9)


Jésus change donc un élément essentiel de l'ancien testament.
Comment devons-nous alors comprendre la déclaration de Jésus lorsqu'il dit qu'il ne changera rien, mais qu'il complétera ?
Il parle de la base de tout : l'alliance de Dieu avec l'humanité. Cette alliance existera toujours, c'est pourquoi l'Ancien Testament est aussi un livre saint pour les chrétiens.
En Christ, cette alliance est façonnée d'une manière nouvelle comme une alliance éternelle dans son sang. Ce processus est décrit dans le Nouveau Testament. Par conséquent, notre livre saint - la Bible - se compose de ces deux parties.

Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.