February 2021

Manger le fruit

Dans le deuxième récit de la création, les gens sont dans le jardin d'Éden et ils mangent du fruit de l'arbre du bien et du mal (Gen. 3,6). En théologie, on appelle cela le péché originel, le péché primal. Mais quel est exactement ce péché ? On dit souvent que le péché est que l'homme a enfreint les commandements de Dieu : Dieu avait interdit de manger sur deux arbres dans le jardin d'Éden, et l'homme a enfreint ce commandement. Il est donc puni.

Je pense moi-même que c'est différent et cela devient clair quand on lit les journaux. Souvent, les nouvelles ne concernent pas les gens de la rue mais ceux qui sont au pouvoir. Nous lisons que l'armée a pris le pouvoir dans un pays, qu'un président n'accepte pas qu'il ait perdu les élections, qu'une constitution est réécrite pour donner plus de pouvoir à un président ou pour le nommer à vie, que dans la crise du virus Corona, les riches sont devenus encore plus riches. La liste pourrait être beaucoup plus longue.

Et de quoi s'agit-il toujours ? Sur le pouvoir. L'homme veut donc dépasser ses propres limites et devenir comme Dieu : tout-puissant. Il est difficile d'accepter que nous sommes des êtres humains, que nous restons humains et que nous allons mourir. Pour compenser cela, nous recherchons le pouvoir, beaucoup de pouvoir. Les autres aspects de Dieu ne nous intéressent pas : omniscient, omniprésent, miséricordieux. Il s'agit toujours de ce seul aspect. Toute-puissance. Et c'est là le péché originel.

Que le Christ nous dise aussi « effata », pour que nos yeux s'ouvrent, que nous découvrions que nous sommes humains et que nous l'acceptions. Et soyez ouvert à la grâce et au pardon de Dieu.