Eucharistie

Dans l'Église, il existe plusieurs fêtes autour de l'Eucharistie, comme le Jeudi saint, le jour du Corpus Christi et la fête du Père Eymard. Pour chaque fête, un évangile a été choisi.
  • Pour le jeudi saint : le lavement des pieds
  • Pour le jour du Corpus Christi, il y en a trois : Je suis le pain vivant descendu du ciel, la dernière Cène et la multiplication des pains.
  • Et en la fête d'Eymard : Je suis la vigne et vous êtes les sarments.
Donc trois événements autour de la dernière Cène et deux autour de la multiplication des pains.
Cinq perspectives différentes pour réfléchir à l'Eucharistie : sur sa signification et sur une spiritualité eucharistique pour notre vie quotidienne.

L'Évangile pour la fête d'Eymard parle de la vigne et des sarments avec les éléments d'union et de porter du fruit.
Pendant l'Eucharistie, le morceau de pain est appelé « communion ». Il s'agit d'une référence directe à l'union. En recevant l'hostie, nous entrons dans l'unité avec le Seigneur ressuscité et donc les uns avec les autres. Un lien qui ne se limite pas à l'Eucharistie, mais qui s'étend à toute la vie. C'est l'un des éléments d'une spiritualité eucharistique.

Un autre élément est « porter du fruit ». Car cette union a pour effet de contribuer à la construction du royaume de Dieu.
Le père Eymard a dit :

Toute vie chrétienne, si elle veut porter du fruit, doit partir de Jésus-Christ et y aboutir, s'alimenter et se centrer sur l'Eucharistie. (PG 241,5)